Blog Bayard Éditions

pietriCinq questions à Annie Pietri qui publie un nouvel épisode de sa toute récente série policière "Les Bosquets de Versailles".
Un cadavre est découvert dans le souterrain hydraulique du château de Versailles. Un endroit qui donne le frisson...

1- Ce nouvel opus des Bosquets de Versailles "Le sang du Labyrinthe" est encore plus noir que le précédent. Le genre policier vous plait-il tant ?

C'est un genre nouveau pour moi depuis "Le crime de l'Encelade" (tome 1 de la série ). En effet, "Le sang du Labyrinthe" est plus noir que le tome 1. Il fait aussi découvrir certains lieux situés dans le sous-sol du parc du château, le domaine des fontainiers, lieux quasi-inconnus du grand public, et que peu de personnes ont le privilège de visiter. J'avoue qu'au fil de l'écriture de cette série, je prends vraiment goût à ce genre policier.

2- On apprend beaucoup sur les us et coutumes du Grand Siècle, notamment sur l'éducation des enfants à travers la figure de Petit Louis, le petit-fils de Louis XIV ou sur la condition des femmes.

Le duc de Bourgogne, aîné des petit-fils de Louis XIV, est destiné à devenir Roi. Son éducation est donc à la hauteur de sa future charge. Du moins, c'est ainsi qu'à l'époque on concevait l'éducation d'un futur roi. Quant à la condition des femmes au 17è siècle, cela relève d'un long débat. Dans ce roman, le sujet est effleuré au travers d'un secret de famille.

3- Et "la folie louvière", quelle étrangeté. Cela a-t-il réellement existé ?

À cette époque, on nommait "folie louvière", ce qu'aujourd'hui on appelle "lycanthropie clinique". Il s'agit d'une maladie psychiatrique dans laquelle le sujet croit être transformé en loup (ou en chien) et en adopte les attitudes. À la Cour, un prince proche de Louis XIV en était atteint : Henri-Jules de Bourbon-Condé (1643-1709).

4- On parcourt avec les héros les bosquets et fontaines du Labyrinthe. Il y a d'ailleurs un plan dans le livre. Ces lieux existent-ils toujours ? Si oui, les avez-vous parcourus ?

Construit entre 1668 et 1680, le Labyrinthe n'existe plus, hélas, ni aucune des fontaines qui ornaient les carrefours des allées. Sous Louis XV, il est considéré comme désuet et trop coûteux à entretenir. Laissé à l'abandon à partir de 1739, il est totalement détruit en 1775, et remplacé par un jardin à l'anglaise : "le Bosquet de la Reine", aménagé en l'honneur de Marie-Antoinette. En revanche, le Bassin de Latone existe bel et bien. Il vient d'être magnifiquement restauré !

5- On retrouvera  à la rentrée une nouvelle aventure: "Les os des Trois Fontaines" . Cette fois-ci l'enquête débute par une affaire classée. À peine commencée, l'histoire est-elle donc déjà terminée ?

Non, bien au contraire, l'histoire ne fait que commencer ! Une affaire classée impliquerait qu'un jugement a déjà été prononcé. Or, ce n'est pas le cas. Il s'agit plus exactement d'une affaire non-élucidée… Une étrange disparition ayant eu lieu un an auparavant, dont Mourlhame Kapell et Adélie devront percer le mystère… Mais… ne vous en ai-je pas déjà trop dit ?

 

Agnès Bappel, juin 2015