Blog Bayard Éditions

Le poing levé

Emilie, ne pense qu’à la mode et aux garçons. Quand elle rencontre
Antonio, membre d’un petit groupe politisé qui mène des actions contre les
grands groupes industriels, elle ouvre les yeux sur le monde qui l’entoure.

Les Sauveurs du monde en action

Emilie, est une jeune Norvégienne passionnée de mode et par les garçons... À l’autre bout du monde, Reena, se tue à la tâche dans une usine textile du Bangladesh, où elle coud des vêtements destinés aux cintres des grands magasins d’Oslo. Dans une boutique à la mode, Emilie repère un garçon en
train de coller clandestinement des autocollants sur les étiquettes des vêtements : "Prenez du plaisir à porter ce tee-shirt. Les esclaves qui l’ont cousu n’en ont pas eu". Intriguée, elle l’aborde. Il s’appelle Antonio et
appartient au groupe les « Sauveurs du monde ».


Contre le travail des enfants

Emilie remet peu à peu en question son quotidien superficiel et finit par rejoindre le petit groupe politisé, qui organise diverses actions contre des géants de l'industrie . Les « Sauveurs du monde », qui se révoltent contre le labeur des enfants, les conditions de travail dans les usines des pays en développement, et l’élevage intensif, se font vite un nom dans les médias sans jamais être démasqués.

Mais Reena meurt dans l'incendie de son usine. Pour lutter contre cette tragédie, Emilie et son groupe montent une action coup de poing contre le géant du textile suédois…


Prise de conscience


À travers le parcours d’Emilie, une héroïne forte et attachante, le lecteur assiste à la formation d’une conscience morale et politique et à la découverte de l’amour. L’alternance entre le quotidien d’une Bangladaise
et d’une Norvégienne permet de créer des parallèles, malgré le fossé entre les pays riches et ceux en développement.

Simon Stranger est un auteur norvégien. Il écrit pour les enfants et pour les adultes.